Translate/Traduc

Vous cherchez ?

Follow by Email/Suivez-moi

03220 325 08.08 ++ Sentier de la Bloy / Blaufels... une folie !

 Chemin faisant, merci de visiter mon "big data". Un jour, une date des  illustrations 
  liées à "NJA" l'éphéméride au jour le jour, l'an, l'année, les éphémérides qui racontent une   histoire, à bientôt 
Matinée Karstadt/Fribourg, déjeuner réussi à Bad Krozingen et pour échapper à la chaleur caniculaire une sortie tardive. Il est 17 H 15, selon mon appréciation de la carte et mes souvenirs d'il y a longtemps, la ballade semble raisonnable... Une folie !
Doris me dépose au Gaschneyried à l'intersection des chemins Schallern, Silberwald, Bloy. Premiers pas oppressants, car la forêt est bruyante, bruits de branches qui cassent et chape étouffante. Le 4/4, qui en contrebas, rejoint silencieusement le croisement que je viens de quitter ne rassure pas non plus...
Le chemin qui mène au Rothried, large, est parfois rétréci. Il n'est plus utilisé par des engins à quatre roues, il se subdivise, deux sentes encadrent de part et d'autre un terre-plein agrémenté de jeunes pousses d'arbres. Il est également rétréci du fait d'éboulements et d'érosion. Le panneau "Frankenthal-Missheimlé" provoque une émotion très personnelle liée aux souvenirs du "temps de la hutte".
Le versant est déjà ombragé. Les sites très imposants... Couloir du Falimont, Martinswand, contrée du sentier des roches, les teintes, la beauté sereine dans le calme du début de soirée de cette chaude journée ne laissent pas indifférent... Tout cela mérite d'être protégé...
Le chemin, de nouveau large, après une dernière courbe relativement humide, croise de nouveaux embranchements, sans hésitation, je me dirige vers le Rothried. Nouvelle émotion. Le parcours était riche en émotions diverses. Il y avait celles éveillées par le lieu, par le papillon mourant, par la limace qui se traîne...
La hutte a gagné en charme. Elle est bien blottie dans de luxuriantes frondaisons, mais le ruisseau, ne me semble pas trop impétueux.
 Rothried, l'ami Jean en visite  
Le biberon est vide. J'ai soif. Je me dis que le Frankenthal n'est pas loin, je garde ma seconde bouteille d'eau en réserve et sans hésitation, souvenirs, souvenirs, je m'engage dans le raidillon d'en face marqué  dj.
À 19 H, à la marcairie du Frankenthal désertée, la signalétique du cv indique Gaschney 1 H 30... calcul simple, fois deux pour ma pomme... Installé sur une pierre, je bois, je me sustente et surtout je cogite. La jambe, les jambes à l'air, repu, j'apprécie, j'admire le cirque du Frankenthal. Les derniers rayons de soleil affleurent les crêtes 200, 300 mètres plus haut.
Je cogite, 1 H 30 fois deux, soit 3 H, arrivée au Gaschney 22 H... Il va faire nuit.
Je cogite, le cailloux sur lequel je suis installé est immense, lisse, chaud, peu incliné, y dormir ?
Je cogite, Schæferthal via la grotte Dagobert est à 40 minutes selon le panneau, ce n'est pas l'objectif...
Je cogite, motivé, "sucré" aux pruneaux, tout près un chamois broute, qu'importe ma présence... émotion...
Décidé, me souvenant d'une grosse difficulté et de deux trois petites, je m'engage vers le Gaschney via la Bloy. Tant pis pour le timing, je terminerais par le chemin carrossable, dans la nuit et en levant haut les jambes. Un dernier regard vers le chamois en franchissant le chemin de rondins et à Dieu va.
Le tracé de la montée jusqu'au bon niveau est ambigu malgré un marquage abondant. Il n'y a pas de réel sentier. Il a été de facto dé-façonné par les touristes... restent pierres et racines entre dj et rb. La confusion
est exclue, j'hésite et cogite jusqu'à la séparation des deux signes.
Le premier obstacle, celui de mes souvenirs, a été aménagé. Il est de suite suivie d'autres, des qui me sont inconnus, dus à l'érosion, aux touristes, aux intempéries... Puis encore, encore et encore... Des aménagés, des qui sont "trop, trop" pour mon handicap... Des... Toutefois un grand bravo aux dévoués bénévoles du Club Vosgien, car une belle collection d'ouvrages jalonne ce sentier. Après chaque franchissement, mon regard soupçonne..., mais je ne vais plus lever les yeux !
La motivation reste intacte, nulle angoisse, que des difficultés. En face, dans le sentier des roches, d'après les interpellations, il y en a d'autres "qui en bave". Au détour d'un flanc de roche, le sentier s'élargit et je me dis c'est tout bon... Je resserre le volet de mon ortho-prothèse, envisage d'accélérer afin d'aménager une pause "sucrée" et de quelque peu évacuer les tensions... Je serre, me redresse... malheur... face à mon regard, à la sortie du virage du "mini-couloir", le sentier longe une roche en pente... Ce n'est pas fini !
Emprunter l'éboulis à ma gauche ? J'observe la roche... puis chamois un, chamois deux, chamois cinq, le petit dernier fait rouler une caillasse... émotion... ça se mérite de tels instants ! Je m'approche, je dois passer, il fait encore dégringoler un caillou... De près, le passage n'est pas aussi scabreux qu'il en avait l'air. J'en rigole presque. Les voix du sentier des roches, un avion qui tourne, un des chamois crache khhheeesch, de l'Alsacien ? La note manuscrite, dense, s'arrête là, elle datée samedi 30 aout 2003 18 H 45. La suite est encore vive dans mon esprit, donc, à suivre... 
>>06251 365 08.09 ++ Hohneck II Remake 

topo 251 merci géOportail©
>>05222 323 10.08 ++ refaire la Bloy ? 
>>05142 206 22.05 ++ Mémorable périple 3/6 Schallern - Le Colletnuitée 
 topo 142 merci géOportail© 
>>04206 306 24.07 ++ Falimont / resto Hohneck  
>>03220 325 08.08 ++ Sentier de la Bloy / Blaufels... une folie ! 
 topo 220 merci géOportail©
>>03220 325 08.08 ++ signalétique(dj)220 disque jauneJ'ai amené et partagé z'hétlà avec mon ex-beau frère durant l'époque d'avant ex-...
>>72060 102 29.02 ++ évidence l'album 
carte ign TOP 25 ET ou OT 3618361937163718, 3719, lieu, lieu-dit,